Comment créer sa société de nettoyage
entreprise nettoyage, Formation nettoyage entreprise de proprete

Comment ouvrir sa société de nettoyage ?

Le marché de la propreté et du nettoyage représente en France plus de 12 000 entreprises pour 500 000 emplois et plus de 15 milliards d’euros de chiffre d’affaires. C’est un marché important dont la demande est à la hausse mais c’est un marché également très concurrentiel.

Créer son entreprise de nettoyage est une tâche assez fastidieuse car il est important de respecter de nombreuses étapes. CRC Formation forme chaque jour des professionnels dans le milieu du nettoyage et vous accompagne ainsi à la création de votre propre entreprise de propreté.

 

Quelles sont les différentes étapes pour créer son entreprise de nettoyage ?

La création d’une entreprise de nettoyage est complexe car en plus des formalités classiques d’une création d’entreprise, il est essentiel de se renseigner à propos des réglementations en vigueur ainsi que des règles d’hygiène et normes de sécurité à respecter.

Les étapes suivantes doivent être correctement mise en place afin de garantir la pérennité de votre société :

 

  1. Réaliser une étude de marché et rédiger son business plan

La réalisation d’une étude de marché est fondamentale afin de savoir où implanter son entreprise. En effet, si vous décidez de créer votre entreprise dans une zone industrielle où il existe déjà trois principaux concurrents, votre société risque de ne pas réussir à se développer.

Votre étude de marché doit permettre d’identifier correctement le marché (taille, croissance et rentabilité de ce dernier etc…), la concurrence directe et indirecte, les fournisseurs ainsi que la réglementation.

Il vous faudra aussi mettre en place un business plan dans lequel il sera important de mentionner votre équipe (nombre de personnes ainsi que les dépenses salariales), votre concept, ses forces telles que la stratégie de différenciation, le mode de financement, le retour sur investissement attendu ainsi que de nombreuses autres informations. Pour réaliser correctement votre business plan vous pouvez vous rapprocher de certaines entreprises spécialisées.

 

  1. Réaliser les démarches administratives de création d’entreprise

Prenez le temps de réaliser avec sérieux l’ensemble des démarches nécessaires à la création et à l’immatriculation de votre entreprise de nettoyage.

Il sera ainsi important de choisir la structure juridique de votre entreprise de nettoyage. Cela dépend si vous souhaitez créer seul l’entreprise ou à plusieurs.

Plusieurs possibilités s’offrent à vous :

  • La SASU (Société par actions simplifiée unipersonnelle)
  • L’EURL (entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée)
  • SAS (Société par actions simplifiée)
  • SARL (Société à responsabilité limitée)
  • Auto-entrepreneur

 

Afin d’enregistrer votre entreprise, il faudra vous rendre dans un centre de formalité des entreprises (CFE) du département dans lequel vous souhaitez implanter votre activité. Il existe plusieurs CFE. Pour une entreprise de nettoyage, le CFE compétent est celui de la Chambre des métiers et de l’artisanat.

Il est conseillé de se faire accompagner par un spécialiste de la création d’entreprise afin d’être certain que les démarches administratives aient été correctement réalisées.

 

  1. Développer sa clientèle

Afin de développer sa clientèle il est conseillé aux entreprises de nettoyage d’avoir un site internet vitrine.  Cela permet ainsi de mettre en avant l’entreprise et ses chantiers réalisés ainsi que d’apparaître sur les moteurs de recherche et accroître sa notoriété.

Il est aussi possible pour les entreprises de nettoyage d’intégrer des organisations professionnelles ou réseaux du secteur afin de mutualiser les moyens de communication et connaître les nouvelles pratiques rapidement afin d’être à la pointe des dernières tendances de nettoyage.

Le bouche à oreille est aussi un moyen efficace de développer sa clientèle. En effet les clients satisfaits iront vanter votre entreprise à son entourage et ainsi vous attirer de nouveaux clients. C’est d’ailleurs pour cela qu’il est fondamental de satisfaire vos clients car dans le cas contraire, la réputation de votre société risque d’en souffrir.

 

Quel budget pour ouvrir son entreprise de nettoyage ?

Le budget pour ouvrir sa société de nettoyage est relativement faible.

En effet, vous n’êtes pas obligé de louer un local. L’investissement principal se limitera aux outils nécessaires pour votre activité (produits ménagers, aspirateur, balai …)

Quant aux frais administratifs, la création d’une micro-entreprise est gratuite. Cependant, si vous décidez de créer une société, vous devrez faire rédiger des statuts et publier la création de votre société dans un journal d’annonces légales. Avec l’aide d’un avocat, votre facture peut vite monter à 2 000 €.

Il vous faut donc au moins compter 3 000 € au total pour lancer son activité dans le milieu de la propreté.

 

Peut-on ouvrir une entreprise de nettoyage sans diplôme ?

Pour ouvrir son entreprise de nettoyage il n’y a aucune obligation légale de diplôme.

Pour autant il s’avère compliqué de réaliser un travail dans le milieu de nettoyage sans avoir été formé au préalable.

Être titulaire d’un certificat de formation est par ailleurs un plus afin de rassurer sa clientèle.

Certaines formations sont recommandées dans le milieu de la propreté telle que la formation agent de propreté et d’hygiène.

 

Comment CRC Formation aide quotidiennement les entreprises de nettoyage ?

CRC Formation forme tous les jours des entreprises aux nouvelles méthodes de nettoyage avec l’aide de formations interactives en ligne accompagnées de vidéos.

Nous accompagnons également les entreprises de nettoyage sur les choix des fournisseurs, les méthodes d’applications écologiques et sur l’utilisation des nouvelles technologies.

CRC Formation est par ailleurs le seul organisme de formation à accompagner les entreprises de nettoyage à l’obtention de la certification agréée éco-label européen.

 

Retrouvez chez CRC Formation notre catalogue de formation de nettoyage industriel et tertiaire avec notamment le titre professionnel d’agent de propreté et d’hygiène (APH).